Aïkido

Aïkido : « La voie de l’union des énergies »

L’aïkido est un budo, fondé par Morihei Ueshiba au cours du XXe siècle, entre 1930 et 1960 (officiellement reconnu par le gouvernement japonais en 1940 sous le nom d’aïkibudo), mais basé sur des écoles d’arts martiaux bien plus anciennes. L’aïkido est ainsi né de la rencontre entre ces techniques martiales et d’une réflexion métaphysique de Maître Ueshiba sur le sens de la pratique martiale.

L’aïkido se compose de techniques aux armes et à mains nues utilisant la force de l’adversaire, ou plutôt son agressivité et sa volonté de nuire. Ces techniques visent non pas à vaincre l’adversaire, mais à réduire sa tentative d’agression à néant. L’aïkido peut être considéré comme la concrétisation du concept de légitime défense : une réaction proportionnée et immédiate à une agression. En fait, dans l’esprit de l’aïkido, il n’y a pas de combat, puisque celui-ci se termine au moment même où il commence. Conformément à cette logique, il n’existe pas de compétition d’aïkido, excepté dans certains styles particuliers comme le style Tomiki.

L’aïkido est pratiqué par des femmes et des hommes de toutes tailles et de tous âges. Le but de la pratique est de s’améliorer, de progresser (techniquement, physiquement et mentalement) dans la bonne humeur (Morihei Ueshiba insistait beaucoup sur ce point). Ne sont montrées que des techniques respectant le partenaire. Particulièrement complexe, son utilisation en combat réel nécessite un haut niveau de pratique. De plus si les techniques restaient basées sur l’académisme classique, elles étaient adaptées à un style combatif. L’aïkido n’est donc pas un moyen pour apprendre à se battre. Malgré tout, l’aïkido permet de se préparer autant physiquement (souplesse, rapidité, musculature), mentalement (rester calme en toutes circonstances) et techniquement (respecter la distance de sécurité, trouver l’ouverture, se placer, gérer plusieurs attaques simultanées) à l’éventualité d’attaques de toutes sortes (pas seulement martiales).

« ….Concernant mon approche de l’aïki vis à vis des jeunes, je souhaite :

–  dans un premier temps et de façon générale, leur transmettre les valeurs propres aux arts martiaux, telles que le respect, la courtoisie, l’humilité ou encore  la politesse… (notamment à travers le rituel des « saluts »),
– dans un second temps, leur apporter plus de confiance en eux. En résumé : un travail sur l’aspect comportemental.

D’un point de vue technique, leur apprendre :

– à ne pas utiliser leur force physique,  (technique à partir de mouvements de base les plus simples),
– à construire d’abord leur forme de corps et à en prendre conscience (tel que se tenir droit),
– progressivement à développer leur mental, avec un travail  basé sur  la précision, la vigilance ou encore la promptitude à la décision.

Carlos, Professeur d'Aïkido

Jean FOURNYResponsable section Aïkido
Grade: 5ème DAN,
Diplôme: Brevet d’état niveau 2,
N° de diplôme: 3547
Carlos DE CARVALHO FEREIRAProfesseur
Grade: 4eme DAN,
Diplôme: Brevet d’état niveau 1,
N° de diplôme: 075060810

FEDERATION Fédération Française Aikido Aikidubo Affinitaires
Fédération Française d’Aïkido, d’Aïkibudo et Affinitaires
Site internet : https://www.ffaaa.com
Numéro Affiliation : FFAA 9292 550 2

LES HORAIRES     LES TARIFS     INSCRIPTION EN LIGNE     GALERIES
Lundi Mercredi Samedi
10H00  10h00 – 11h00 :
Ados de 11 à 13 ans
11H00  11h00-12h30
Ados et Etudiants de 14 à 21 ans
19H30  19h30-20h30 : Adultes  19h30-20h30 : Adultes
20H30   20h30-21h30 : Adultes  20h30-21h30 : Adultes